Décembre 2018

On s’achemine peu à peu vers la fin de l’année.

L’année universelle étant un 11, et le mois de Décembre  le 12ème, cela donne un 11 + 12 = 23.

23/5, maître-nombre qui parle de changements a priori positifs, d’adaptation favorable à de nouvelles situations, d’associations…

OUF !

Toutefois, et en guise de bilan, hélas, le manque de liberté réelle se conjuge encore avec des réactions potentiellement vives… Ceci sur un plan général aussi bien que français.

Quitte à passer pour un défaitiste, et malgré les petits indices favorables de ci de là, on ne peut se voiler la face et ignorer la grave crise dans laquelle le monde s’enfonce, et sur tous les plans.

Oui, je sors un peu de mon rôle… Loin de faire de la politique (politkai : l’art de gouverner la cité), il s’agit d’un simple constat.

La Terre agonise peu à peu. Inondations, incendies, sécheresse, éruptions augmentent partout et de plus en plus en créant de nombreuses victimes, sans oublier les différentes guerres, armées ou non…

Ne parlons pas de la pollution et de ses ravages sur l’environnement et une faune qui disparaît peu à peu.

Les prix augmentent sans cesse et touchent les plus faibles.

L’éducation ? Elle n’existe plus. On ne parle plus, on cause. On met du orange ou du argent dans les décorations. Etc.

Les personnes conscientes se révoltent, du moins moralement. Voir les gilets jaunes, hélas défigurés ou récupérés…

Non, ce n’est pas seulement un cataclysme, mais aujourd’hui, en ce mois de décembre, il s’agit plutôt de réactions humaines et brutales qui seraient à craindre. Toutes les études, sociologiques ou autres, se rejoignent, hélas. Voyez, hélas, les attentats mortifères qui se multiplient partout, et quotidiennement !

Je ne saurais oublier les gilets jaunes, mouvement protestaire populaire justifié, hélas récupéré, défiguré par des casseurs ou d’autres mouvements.

On n’est pas dans la… !

Ce que l’on peut souh aiter, c’est une prise de conscience personnelle, collective, politique, suivie par des actes concrets ET constructifs.

Bref et enfin, un mieux, avec ou un peu les diverses manifestations, validées par des taxes inflasionnistes… Mais, au bout du compte, seront-elles récupérées ou décribilisées par du vandalisme ou des annonces officielles anesthésiantes qui ne font que repousser à plus tard sans résoudre ???

Une autre solution : vous regardez la télévision avec leurs nouvelles filtrées, leurs publicités tellement répétitives qu’elles vous font vomir – voir “comme jaime” aux 0800 232425 ou 106106, ou 000022, ou 207208, ou 604604, ou 015015, ou 030303, ou073073, ou 434445, ou 344344…, une nouvelle et autre façon de maigrir…

Restent les “black Friday” et autre spots.

Un “coup de gueule” ou une fessée peuvent-ils réveiller, aider à sortir d’une ambiance délétère ?

On peut soit l’espérer, soit le craindre. La morgue de certains ne suffit pas ! Les faits et les effets parlent d’eux-mêmes.

Toutefois, une “révolution” commence par soi, suivie par des actes positifs.

Tenez bon et ferme, autant que possible, mais dans le droit fil, et profitez de cette légère et potentielle éclaircie bienvenue.

 

Je ne saurais conclure ce préambule sans vous souhaiter, à tous et à toutes, une heureuse et bonne fin d’année, et une traversée de 2019 moins difficile… Voeux  pieux ?

 

Revenons aux simples prévisons numérologiques.

 

N’oubliez pas que, afin d’obtenir la couleur de votre mois personnel, il faut additionner l’année universelle (2018) avec votre année personnelle. Vous devez avoir l’habitude, depuis le temps !

 

 

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 1, ce mois de décembre est un 4.

Vous terminez l’année sur une note a priori un peu laborieuse. Il faut compter, réguler, se montrer raisonnable… En décembre ! Si l’on se réfère au sous-nombre, le 13, on distingue plusieurs tendances :

  • Au pire, une fin, un risque de sanction, voire d’accident…
  • Mais aussi et surtout une transformation importante, un redémarrage sur de nouvelles bases.

Tout l’un ou tout l’autre. On parle de “mort” ET de renaissance. Selon votre mérite…

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST UNE ANNÉE 2, vous vous trouvez dans un mois personnel 5.

Voyez donc du monde, exprimez-vous, communiquez, échangez, célébrez Epicure en toute sociabilité ! Profitez des fêtes de fin d’année et toute sociabilité. Savourez le moment présent et sortez, partagez avec des amis, divertissez-vous, mais sans pour autant vous disperser tous azimuths.

Profiter ce n’est pas dilapider ou naviguer en toute superficialité…

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 3, vous êtes dans un mois personnel 6.

Vous vous trouvez dans un cycle qui pourra vous demander d’assumer vos responsablités. De faire un (bon) choix. De savoir écouter autrui, vous occuper des vôtres et/ou de votre habitat. De vous montrer sociable, conciliant(e), responsable, en trouvant l’équilibre et l’harmonie, tout en évitant, parfois, le piège des emportements fugaces. Ni introversion ni dispersion, voilà tout ! Rien de bien malaisé, n’est-ce pas ? On ne peut que vous le souhaiter.

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 4, en décembre, vous avez le mois personnel 7.

Du calme ! Analysez, réfléchissez avant d’agir. Ne recherchez pas une perfection utopique, mais, au contraire, au sein de votre vie intérieure – mais sans vous couper du monde pour autant -, utilisez sainement vos cellules grises. Un peu de discipline et de rigueur seront vos alliés, comme la persévérance, en allant au fond des choses. Si des moments de solitude vous étreignent, profitez-en pour vous ressourcer et faire le point.

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 5, ce mois est pour vous un 8.

Tout ce qui relève du domaine concret, matériel, financier se trouve concerné. Bâtissez, gérez vos actes. Les démarches pratiques peuvent et doivent rimer avec une visée plus juste de votre action. Ne lésinez pas sur vos efforts. Evitez chimères et velléités. Ce n’est peut-être pas le mois le plus riant, mais ô combien important pour votre équilibre ! Maintenant, si vous préférez les fessées…

 

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 6, vous vous trouvez dans un mois 9.

Votre mois ressemble quelque peu à une fin d’année. Quelle coïncidence ! Vous êtes donc synchrone ! Autrement dit, c’est le moment de faire aboutir vos projets, d’entretenir des relations avec l’extérieur, voire un public ou même l’étranger. Le rythme peut s’avérer lent, avec quelques retards, ce qui ne devrait toutefois pas nuire à votre bilan si vous usez de compréhension, d’altruisme, d’ouverture et d’humanité.

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 7, ce mois personnel-ci est un 1.

Il s’agit d’un mois où il vous faut agir seul(e), en toute indépendance, sans vous appuyer sur quiconque. Prenez-vous en charge et assumez-vous. Votre réalisation ne dépend que de vous. Ayez confiance, malgré les épines du chemin. Commencez, démarrez, innovez, agissez, passez au moins en seconde ! Ne comptez cependant que sur vous-même, en toute autonomie. Assumez-vous, innovez. Une progression individuelle n’attend que vous.

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 8, décembre est un mois personnel 2.

Du calme ! N’importe hier, aujourd’hui, coopérez sans outrepasser votre rôle d’”assistant(e)”. Vous êtes là pour aider, toutefois sans dépendance. Intégrez-vous. Fragile ? Car c’est dans l’entente, l’union, la collaboration, l’esprit d’équipe, la réceptivité que votre mois pourra se dérouler le plus paisiblement possible, sans sautes d’humeur… Ce sont les rapports avec les autres qui l’emportent ce mois-ci.

SI VOTRE ANNÉE PERSONNELLE EST LA 9 ? Mois personnel 3.

Malgré quelques désillusions possibles, un malaise tant matériel que relationnel, vous devez poursuivre vos efforts avec quelques concessions de ci de là, et les risques devraient s’amenuiser. Créez, sortez, rencontrez (en ces temps de “fête”, c’est d’actualité) tout en gardant le moral . Ne soyez ni pessimiste ni rigide. Les temps auront été difficiles ? D’heureuses surprises vous attendent si… si vous acceptez de concéder un brin.