Mai 2021

Mois universel (2021 = 5 + 5 (mai) =  1.)

Puisque le 1 signale un nouveau départ, pourquoi ne pas associer ces quelques lignes à des chansons ? Seulement je crains que “Y a d’lajoie” de Trenet ne soit guère d’actualité… Démarrage ? Oui mais, après autant de restrictions et devant la variété des variants, quelle voie choisir ? On a envie de liberté, d’air, d’échanges, mais…

Ce UN parle de redémarrage pour sortir d’un ensemble anxiogène. Un pas en avant, un pas en arrière, mesures et mesurettes, certitude officielle face aux doutes, qui ou que croire ? That is the question. Nous sommes en crise. Oui, le monde est en crise, pas seulement la France.

A bout de souffle, que vous écoutiez la radio – et encore quelle station ? – ou regardiez la télévision – même problématique de filtrage -, il semblerait que l’on puisse enfin espérer une sortie de crise. Ouf ! Oui mais quand, et à quel prix ? Astra Zeneca ou non ? Le colossal marché des vaccins pèse de plus en plus lourd. Et pourtant, le nombre de contaminations et de décès augmente comme les tromboses déjà signalées, ici et là. Mais, rassurez-vous, les cas sont “relativement” rares…

Approvisionnement ou panne ? Seules 3/4 des livraisons prévues ont pu avoir lieu.

Confinement ou pas ? Le nombre de décès augmente dramatiquement en dépit des rapports officiels… et adaptés aux circonstances…  Mis à part le marché mondial ouvert aux différents vaccins, que certains refusent à juste titre, les masques et les approvisionnements aléatoires, les mesures prises par tel ou tel pays, le dossier obligatoire pour sortir de chez soi, il n’en demeure pas moins que le nombre de décès continue à augmenter, intra ou extra muros. Résultat : le moral baisse. Les pauvres hôpitaux sont surchargés. Les soignants craquent. Dire que cette épidémie dure depuis plus d’un an ! Et le nombre de morts augmente encore. Michel Onfray parle d’”usines à crever” en qui concerne les EPADS…

Eh oui, le moral influe aussi sur la santé ! La lutte contre le surpoids entre différents régimes, tous garantis évidemment,  vous y aidera-t-il ?! A vomir.

Comme si cela ne suffisait pas, constatez les prix pratiqués dans vos supermarchés. Observez aussi le prix du litre d’essence, sans oublier l’épisode du blocage du canal de Suez qui va se traduire inévitablement par une hausse, supplémentaire, sans parler des futurs impôts sur le revenu pour rembourser nos dettes … sauf les GAFA, comme d’habitude.

Voyez également ce qui se cache sous le mot “culture” ! Ne demandez surtout pas de réponse à Mme Bachelot, parachutée dans un domaine qui lui est totalement étranger. Pour elle, culture rime avec cinémas et théâtres. Donc, les galeries, les musées seraient inexistants ? De quoi vivent les véritables artistes ?

Alors, où donc trouver un rayon de soleil ? Dans le matraquage des spots publicitaires vantant leur effet sur la perte de poids ? Oh, comme je les aime ! A vomir !

Si vous êtes dans une année 1. MOIS PERSONNEL 6.

Quelle sensibilité ! Vous recherchez l’harmonie, la fusion des sentiments. Bien, mais à la condition d’assumer vos responsabilités, de faire les bons choix de manière à créer vous-même l’ambiance souhaitée.

 

Si vous êtes dans une année 2. MOIS PERSONNEL 7.

Vous voici dans la réflexion, la quête de sens, de perfection même qui, par définition, est malaisée à atteindre. Analysez, oui, usez de votre matière grise, oui, mais dans une certaine solitude favorable à une introspection positive.

 

Si vous êtes dans une année 3. MOIS PERSONNEL 8.

Un mois de “sport” devant vous ! Construction solide mais parfois pénible, force et puissance réclamant mesure et maîtrise de soi, tout ce qui est concret, le matériel vous demande une saine gestion pas toujours aisée dans les temps qui courent. Ne gaspillez donc pas votre énergie.

 

Si vous êtes dans une année 4. MOIS PERSONNEL 9.

Est-ce la fin du tunnel ? Je crains que non…  Je prends une image : on vous présente une facture et vous avez du mal à l’honorer. Le principal est de ne pas recommencer les mêmes erreurs, voilà tout.

 

Si vous êtes dans une année 5. MOIS PERSONNEL 1.

Toute l’ambiance de ce mois repose sur vous. Mois de démarrage ? Oui, mais selon vos choix ou vos conditions de vie, de quel démarrage s’agit-il ? Ne confondez pas vitesse et précipitation. Restez aussi lucide que possible afin que vos décisions embrayent sur du positif et non de l’aléatoire.

 

Si vous êtes dans une année 6. MOIS PERSONNEL 2.

Sensibilité, réceptivité, coopération et entente avec autrui, diplomatie, voilà ce qui vous correspond. Usez de réserve comme de diplomatie. Enfin, un rien de réflexion avant toute décision vous serait bénéfique.

 

Si vous êtes dans une année 7. MOIS PERSONNEL 3.

Oui, ce mois-ci, vous pouvez et devez vous exprimer, communiquer, contacter. Sans trop en faire, il va sans dire, mais vos nombres favorisent les relations humaines, voire même une dose d’épicurisme… Veinard(e) !

 

Si vous êtes dans une année 8. MOIS PERSONNEL 4.

Des semaines un peu tristounettes à l’horizon. Peu de facilités… On ne peut dès lors que vous conseiller de porter l’accent sur le mérite, le sérieux, l’application.

Votre persévérance et votre autodiscipline vous offriront ainsi un mois de juin nettement plus agréable.

 

Si vous êtes dans une année 9. MOIS PERSONNEL 5.

Oui, le 5 parle de liberté personnelle, d’adaptabilité. C’est une chance. Toutefois ne tirez pas trop sur l’élastique, la mouvance s’avérant moins positive en cas d’abus. Etre mobile n’est pas s’éparpiller.

 

 

 

 

 

 

Avril 2021

Avril 2021. Mois universel (2021 = 5 (AP) + 4 (avril) = 9).

Le 9 annonce normalement une fin de parcours. Aboutissement ou conclusion ?

Etant donné les circonstances, on peut – hélas – prévoir une saturation proche de l’explosion, avant un mois de Mai plus vigoureux.

A bout de souffle, que vous écoutiez la radio – et encore quelle station ? – ou regardiez la télévision – même problématique de filtrage -, il semblerait que l’on puisse espérer une sortie de crise. Ouf ! Oui mais quand, et à quel prix ? Astra Zeneca ou non ? Le colossal marché des vaccins pèse de plus en plus lourd. Le nombre de contaminations et de décès augmente, ici et là. Approvisionnement ou panne ? Seul 3/4 des livraisons prévues ont pu avoir lieu. Confinement ou pas ? Mis à part le marché mondial ouvert aux différents vaccins, les approvisionnements aléatoires, les vaccinations de toutes sortes, les mesures prises par tel ou tel pays, l’attestation obligatoire pour sortir de chez soi, il n’en demeure pas moins que le nombre de décès continue à augmenter, intra ou extra muros. Le moral baisse. Les pauvres hôpitaux sont surchargés. Dire que cette épidémie dure depuis plus d’un an ! Eh oui, le moral influe aussi sur la santé !

Comme si cela ne suffisait pas, constatez les prix pratiqués dans vos supermarchés. Voyez aussi le prix du litre d’essence, sans oublier le blocage du canal de Suez qui va se traduire inévitablement par une hausse, supplémentaire, du prix du carburant. Voyez aussi ce qui se cache sous le mot “culture” !

Où donc trouver un rayon de soleil ?

Certes, il ne faudrait pas se mettre en colère contre ceux qui ne pensent pas comme nous. Tout dépend de la place qu’ils occupent dans la société et de la portée de leurs (in)décisions comme de leur autosatisfaction…

Au revoir, Bertrand Tavernier. Votre “Coup de torchon” sera resté sans suite.

 

Si vous êtes dans une année 1. MOIS PERSONNEL 5.

Le 5 concerne le changement. Le tout est de savoir si le dit changement sera volontaire ou subi… Le 5 concerne le changement, une transformation. Donc attendez-vous à connaître un mois  où l’adaptabilité, la mobilité seront d’actualité.

 

Si vous êtes dans une année 2. MOIS PERSONNEL 6.

Avec le 6, ce sont les responsabilités à assumer, la quête d’équilibre à trouver, voire l’importance du foyer à considérer, sans égoïsme, excès ni abus. Si vous désirez recevoir, sachez aussi donner.

 

Si vous êtes dans une année 3. MOIS PERSONNEL 7.

Moment de solitude ressentie, oui. Semaines de doutes, parfois de  manque de confiance en soi. Dites-vous qu’une épreuve reste toujours l’occasion d’en tirer la leçon afin de voir plus clair et de mieux concevoir l’avenir, sans se morfondre.

Si vous êtes dans une année 4. MOIS PERSONNEL 8.

Le matériel importe beaucoup pour vous ce mois-ci. Profitez-en pour faire le point, pour demeurer sincère envers vous-même comme vis-à-vis d’autrui. Utilisez votre force mentale qui, bien canalisée, vous donnera des vitamines.

 

Si vous êtes dans une année 5. MOIS PERSONNEL 9.

Bien que ce mois ne soit que le 4e de l’année, il vous est proposé d’éviter toute forme d’illusion, de mirages, de rester vigilant(e) et lucide, sans outrances ni d’un côté ni de l’autre. Vous vous sentez freiné(e) ? Ce peut être le moment d’augmenter voytre vigilance sans un pessimisme outrancier.

 

Si vous êtes dans une année 6. MOIS PERSONNEL 1.

La fin de parcours vous concerne plus particulièrement. Cela signifie que vous atteignez une période de démarrage, oui, mais de démarrage pour faire place nette. Un grand ménage, salutaire, vous attend.

 

Si vous êtes dans une année 7. MOIS PERSONNEL 2.

Vous allez traverser un mois ambigu, composé à la fois de fatigue comme de courage, de lassitude comme de vaillance. Si votre idéalisme se trouve ici quelque peu déçu, ne renouvelez pas vos erreurs passées mais, au contraire, sans tension excessive, abrasez les angles trop aigus…

 

Si vous êtes dans une année 8. MOIS PERSONNEL 3.

Exprimez-vous ! Sans outrances ni pessimisme, au-delà des difficultés relationnelles ou matérielles, sachez que des issues positives vous attendent si vous passez outre des moments de fatigue afin de mieux voir clair, en vous d’abord.

 

Si vous êtes dans une année 9. MOIS PERSONNEL 4.

Ce n’est certes pas le mois le plus joyeux de votre année. Il convient de voir plus clair en soi, de faire le point, de prendre le taureau par les cornes pour amorcer un devenir plus conscient, quitte à devoir demain repartir sur de nouvelles bases.

Portrait d’Emmanuel Macron

Emmanuel, Jean-Michel, Frédéric MACRON est né le 21 décembre 1977.

Sa famille est originaire de la Somme, avec des grands-parents maternels issus des Hautes Pyrénées. Élevé dans des établissements catholiques, il sera baptisé à l’âge de 12 ans, par choix personnel.

Pour lui, la religion, et surtout le catholicisme lui apporte « une discipline de l’esprit », une « volonté d’ouverture au monde » en se basant, chez lui, sur une pensée avide de spiritualité. Est-ce conciliable avec ses fonctions à venir ?

Il est admis en Hypokhâgne et Khâgne au lycée Henri IV, échoue au concours d’entrée de l’École normale Supérieure, intègre l’Institut d’études politiques de Paris en 1998, sort diplômé de Sciences PO en 2001. En parallèle, il suit un cursus en philosophie à l’université Paris-Nanterre, y obtient une maîtrise et un DEA toujours en 2001. Ses mémoires d’étude portent sur Machiavel et Hegel…

Assistant le philosophe Paul Ricoeur, il devient membre du comité de rédaction de la revue Esprit.

Grâce à la poursuite de ses études supérieures qui lui évitent la conscription, il n’effectue pas de service militaire, et continue ses études à l’ENA de Strasbourg, conteste son classement, ce qui ne l’empêche pas d’effectuer un autre stage de 6 mois en ambassade au Nigeria, puis à la préfecture de l’Oise, et bénéficie d’une aide pour découvrir les États-Unis où il effectue un nouveau stage pour la banque Rothschild.

Il indique avoir réalisé un mémoire sur l’intérêt général selon Hegel, sous la direction d’Étienne Balibar, mais ce dernier ne se souvient pas de cette collaboration…

Il deviendra inspecteur des finances puis banquier d’affaires avec un parcours parfois assez mystérieux mais qui aboutit au titre d’associé-gérant de la dite banque Rotchschild.

Lors de son arrivée à l’Élysée, en 2017, il indiquera avoir gagné 2 millions d’euros brut, en fait 2.890.000 €, tout en ayant oublié de verser sa cotisation au PS entre 2006 et 2014…

Il est le plus jeune chef d’État français depuis la désignation de Napoléon Bonaparte en tant que Premier Consul, et le 5e plus jeune dans le monde actuel.

N’oublions pas sa vie privée et son mariage en 2007 avec son professeur de lettres classiques et responsable d’un atelier de théâtre, Brigitte Trogneux, déjà mère de famille et de 24 ans son aînée. C’est atypique, mais pourquoi pas ?

Oublions les rumeurs concernant son orientation sexuelle, mais constatons plutôt qu’il joue du piano, pratique ski, tennis, boxe française et football, dit apprécier le cinéma, et des écrivains tels qu’André Gide, Camus, Stendhal, Rimbaud, Bernanos… Quant à la variété, il aime Léo Ferré, Johnny Hallyday et Charles Aznavour…

Il ne faudrait pas oublier qu’Emmanuel Macron a écrit seul plusieurs ouvrages :

« Les labyrinthes du politique. Que peut-on attendre pour 2012 et après ? » en 2011

« Construire une « alliance de Paris pour le climat », en 2015,

et « La France doit être en première ligne »

ou encore « Révolution », en 2016.

Pour en revenir à la politique, en 2012, après avoir été membre du Parti Socialiste, il devient secrétaire général adjoint au cabinet du président de la république, François Hollande.

C’est en 2014, encore inconnu du grand public, qu’il devient ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Il essuie un échec en ce qui concerne l’usine Ecopla, en Isère, cédée à un groupe italien et décide de fermer le site d’Alstom à Belfort.

– En 2016, il fonde son propre mouvement politique, « En marche », parti dit « transpartisan », et démissionne du gouvernement.

Et l’on connaît la suite, le 7 mai 2017.

Reconnaissons, comme le fit le journal le Monde, que « jamais aventure personnelle comme la sienne n’a été couronnée de succès sous la Ve République »

Passons maintenant à son analyse numérologique.

Prénom 3. Bien, expressif, créatif, communicatif, sympathique.

Patronyme 1, issu de 28/10. Favorable aussi, bien que ce nombre implique de l’adversité, des risques de contentieux. JE suis, mais… !

Personnalité 58/13/4. Aïe : périls, écueils, actions négatives, périls. Un changement radical s’impose parfois.

Intérieur 21/3. Rien de bien négatif a priori. On rejoint le prénom.

Extérieur 37/10/1, favorable. Moi je.

Chemin de Vie 30/3. Protecteur. Créatif.

Le personnage possède un 2 – accords -, un 7 – spiritualité  – et un 8 – combat – karmiques, indices de difficultés.

Monsieur le Président, avec votre Personnalité, blanc c’est blanc. Vos avis sont nets, tranchés.

Comme votre nombre Extérieur est le 1, l’ego l’emporte.

Vous possédez des côtés communicatifs, voire épicuriens avec vos 3, avec un sourire parfois un rien carnassier…

2018, une Année Personnelle 8 karmique, dure, combative. Le 8 concerne souvent le domaine matériel, financier, ou encore juridique.

Jusqu’à présent les nombres de Personnalité et d’Année Personnelle annoncent des difficultés.

Diplomatie en retrait, imposition de vos décisions et de votre volonté, manque de profondeur dans vos analyses et vos calculs, un comble pour un « banquier »…

Les mois de mars (2 karmique), mai (4), août (7 karmique), septembre (8 karmique) et décembre (de nouveau un 2 karmique) semblent les plus malaisés.

Mais, en analysant plus précisément cette année, ce que l’on appelle les lettres de passages donnent un 25/7 karmique, dans une année 8 également karmique.

Or le 7 concerne analyses, études, quand le 8 tend vers le matériel.

Mars semblait tendu, tout comme la 3e semaine de mai risque de l’être, ou le début août, et plus particulièrement les première, seconde et quatrième semaines de septembre. Donc une rentrée tendue.

Il est vrai que les problèmes à régler sont légion : chômage – finances publiques et impôts – grèves – manifestations… Ouf !

Monsieur le Président, vous traversez une année personnelle malaisée…

La période n’est guère facile, reconnaissons-le. Pour la majorité des Français également.

Mais vous ne céderez pas semble-t-il, en bon « jupitérien ».

On notera qu’ici je n’ai pas analysé le parcours, mais j’ai insisté sur l’étude de l’année 2018, date à laquelle j’écris ces lignes.

N’étant ni Président, ni politicien, c’est en tant que simple numérologue que j’ai analysé sommairement votre parcours.

2020 vous sera a priori plus favorable.

Serez-vous alors toujours Président ?

Numérologie : le choix du prénom

La Numérologie, qui parle « nombres » – des symboles – et non pas « chiffres » comme des banquiers, permet d’étudier une personnalité et de voir son trajet au sein de ce monde optimiste. Chacun et chacune d’entre nous possède une identité unique, composée d’un ou de plusieurs prénoms, plus le patronyme de naissance. Ces données sont, avec la date de naissance, les instruments d’une analyse.

Le choix du prénom
Nous sommes tous issus d’un terreau familial. Le premier prénom commence à nous distin-guer les uns des autres.
Par exemple, vous vous prénommez Alice. Femme de caractère au verbe convainquant, diserte et amoureuse de sa liberté, elle aurait – peut-être – tendance à passer avant autrui. S’il s’agit d’Emmanuel, ce sera un être sensible, peu enclin à dire non, mais autonome, créatif. Thierry, quant à lui, sera carré, net, sans bavure bien que, la barrière une fois franchie, il pourrait alors libérer les flots émotionnels qui le rendent si attachant.
Brigitte ? Un coeur en or, teintée d’une crédulité qui la rend souvent vulnérable.
Etc. Mais toutes les Alice, tous les Emmanuel, tous les Thierry ou toutes les Brigitte ne se ressemblent pas. Tant s’en faut.

Ce sera le rôle du patronyme et de la date de naissance. Mais, me direz-vous, les anglo-saxons utilisent tous leurs prénoms. Oui, mais ils n’en ont que deux, alors que nous en possédons parfois jusqu’à 5 !
D’où les différentes écoles. Il n’empêche que ce premier indice, lettres transformées en un nombre réduit entre 1 et 9, permet de nous distinguer au sein d’une famille. C’est la raison pour laquelle on fait souvent appel à la Numérologie pour choisir un prénom qui, cependant, doit également plaire, séduire par sa musique ou encore faire appel à une ou un quelconque aïeul(e).

Personne n’est parfait, mais perfectible !